Comprendre l’analyse technique: exemple le CAC 40

Catégorie [ ATDMF ]

 

cac05102014

 Un préambule à cette analyse est cependant indispensable.

L’analyse technique est utilisée pour deux activités. Analyse de type économique : on ne cherche pas obligatoirement à prendre position mais on cherche une tendance, l’analyse d’opportunité : le but de cette analyse est de déterminer comment entrer, gérer et sortir de position. Les techniques d’analyses étant différentes, il convient de savoir ce que l’on veut faire.

 

Par ailleurs, il y a une différence entre reproduire une expérience et effectuer des prévisions. En AT, c’est effectivement la prévision qui nous préoccupe. Ceci signifie que c’est bien le comportement futur des indicateurs qui va nous permettre de faire des prévisions, contrairement à la pratique usuelle des AT qui consiste à analyser le passé pour anticiper l’avenir. La valeur ajoutée du passé est nulle puisque les conditions initiales ne sont jamais identiques (hausse continue du paramètre volatilité). Pour être crédible, l’analyse technique ne peut pas être uniquement un recueil d’indicateurs techniques plus ou moins sophistiqués. Il est nécessaire d’utiliser les indicateurs dans une organisation. La lecture de la quasi totalité des analyses me fait penser à un  restaurateur,  gratifié d’un moins trois étoiles, il aurait lu un bon livre de recettes et vous proposerait en fin de repas comme salade : une laitue à la crème Chantilly puis comme dessert: un éclair à la mayonnaise accompagné d’un verre de Fernet-Branca tiède…

 Actuellement, la sécurité d’un système analyse technique n’est décrite dans aucun ouvrage  tant de langue anglaise que de langue française (hormis les ouvrages traitant de l’ATDMF). Par ailleurs, il serait plus judicieux de faire porter les analyses sur la durée plutôt que sur les cours qui ne sont qu’un sous-ensemble de la durée. Donc, de nombreuses réformes doivent être entreprises avant que l’AT puisse être présentable.

Pour être positif, je vais vous présenter un exemple d’analyse technique sur le CAC 40.

Notre analyse porte sur le long terme (i.e. la durée la plus éloignée pour laquelle il existe une visibilité). C’est donc une analyse de type économique. Il se trouve que l’évolution des cours d’ici la fin de la semaine à venir (10/10/2014) peuvent être déterminants pour les prochains trimestres.

 

Les objectifs à la baisse, sur le graphique annuel, sont 3926 (MY) puis la zone 2360 et éventuellement LY. Un croisement des moyennes 7 / 23  (A) en fin d’année permettra de valider ce scénario. La présence d’un non-croisement sur le MACD (en 2015 ou 2016 ) validerait une poursuite de la baisse en direction de LY.

L’analyse du graphique trimestriel n’apporte aucune information utile.

L’analyse du graphique mensuel permet de constater une tendance baissière assez agressive pour le SAR (B), un état suracheté du stochastique (C) et du MACD (D). La pente du stochastique permet de penser qu’il ne sera pas survendu lorsque MM sera testé. Ainsi LM devient notre premier objectif naturel (au-dessous de MY).

L’analyse de la volatilité montre qu’elle pourra permettre aux cours de poursuivre la baisse à un niveau inférieur à LM (i.e. 2360). Le stochastique ne devrait pas être survendu avant 2016. Mais comme le marché aurait une tendance forte, ceci ne signifierait pas que le mouvement de baisse soit terminé.

L’analyse du graphique hebdomadaire pourrait permettre de valider rapidement ce scénario baissier à long terme.

 

La présence d’un non-croisement haussier sur le stochastique (F) ou sur le MACD (G) (ou sur les deux) impliquerait un rebond vers / sur UW. En revanche, un non-croisement baissier entre les moyennes mobiles 7 / 23 (E) impliquerait une amplification de la baisse vers LW.  Avec ce scénario, le stochastique et le MACD seront surachetés simultanément. La baisse pourra donc se poursuivre vers LM. La durée minimale de ce mouvement sera de 6 semaines. La probabilité est donc importante pour que l’on observe une extension sur plusieurs mois (cf. stochastique mensuel).

En résumé : une clôture le 10/10/2014 au-dessous de 4252 validerait le début d’une chute du CAC 40 vers LM (3700)  puis 2360 car LQ (3000) ne devrait pas tenir. Une reprise au-dessus de MW (4393) invaliderait le scénario baissier. La reprise pouvant se poursuivre vers 4600.

1 Commentaire sur l'article: “Comprendre l’analyse technique: exemple le CAC 40”

  • 15 octobre, 2014, 14:30

    UD up ce soir (15/10) = effondrement dans les prochains jours Philippe