L’analyse technique aujourd’hui, le livre.

 

 

 l’ATDMF 2011: le livre

L’analyse technique aujourd’hui : la méthode ATDMF

 

Pour répondre à des questions essentielles, qu’aucun analyste technique n’a cherché à se poser.

 

Fruit d’une longue pratique et de réflexions personnelles, les concepts développés sont totalement inédits. L’ATDMF 2011 vous  permet d’utiliser, dès maintenant, l’analyse technique telle qu’elle le sera dans les prochaines années tant en France qu’à l’étranger.

Une fois que vous aurez compris la façon dont nous traitons les moyennes mobiles, relisez votre livre de référence en AT, les notes que vous avez prises durant vos dernières formations et vérifiez sur les différents sites d’analyse technique la manière dont nos chers analystes utilisent les moyennes mobiles. L’approche classique va vous sembler désuète, illogique et appartenant à un autre âge. A juste titre, vous allez vous poser certaines questions. Il y a fort à parier que d’ici quelques mois il va y avoir du changement après plus de 35 années d’immobilisme et de mimétisme dans la recherche en analyse technique.

Avec l’ATDMF 2011, les moyennes mobiles, comme l’ensemble des indicateurs, sont utilisées comme outils d’anticipation. C’est bien ce que l’on demande à un indicateur utilisé pour prévoir l’avenir d’un marché ! (Faut-il encore se poser certaines questions lorsqu’on utilise un outil). Une autre question qui sera à l’ordre du jour : celle de la pertinence d’utiliser tel ou tel outil à un moment donné : ce que nous nommons l’Analyse Technique Management (ATM).

Les analystes qui se disent professionnels et expérimentés vont devoir lire notre livre :

 

 L’analyse technique aujourd’hui : la méthode ATDMF

 

comme n’importe quel opérateur débutant en AT. Parions que la majorité des experts vont se demander pourquoi ils n’utilisaient pas précédemment les concepts de l’ATDMF 2011. Encore faut-il qu’ils ne reprennent pas les nouveaux concepts comme étant leur propre création.

 

Les outils que sont les Informations Exceptionnelles positives (IEP) et  négatives (IEN), mis au point dans le cadre de l’ATDMF 2011, devraient devenir des standards de l’analyse technique.

 

En utilisant les IEP et IEN, pratiquer le trading intraday sur les produits les plus volatils va devenir une routine pour la majorité des opérateurs.

 

 

 

 

 

La méthode ATDMF (Analyse Technique Dynamique des Marchés Financiers)  permet de répondre à des questions essentielles, qu’aucun analyste technique n’a cherché à se poser.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ATDMF  permet d’analyser les marchés, de prendre une position puis de la gérer.

Pour anticiper des mouvements importants sur les cours avec une bonne sécurité, il faut détecter des informations exceptionnelles sur des indicateurs. C’est ce que nous allons chercher sur les marchés.

L’ATDMF est basée sur la relation entre la hausse de la volatilité et le potentiel de fluctuation des cours. Sur le plan technique, de nombreuses notions développées dans ce livre n’ont jamais été publiées ni en France ni à l’étranger. La méthodologie utilisée est originale. Nous proposons une pré analyse pour sélectionner les produits financiers à fort potentiel. 

Les points forts de cette version sont :

- la rapidité de prise de position,

-  la sécurité de l’opérateur,

- une efficacité comparable quelle que soit la durée de la prise de position,

- l’application possible à l’ensemble des marchés financiers,

- la détection des mouvements puissants et le maintien en position pendant une grande partie du mouvement,

- l’introduction de critères originaux.

Nous développons les concepts nouveaux d’informations exceptionnelles positives (IEP) et négatives (IEN), qui seront sans doute adoptés par l’ensemble des analystes techniques.

 

Nous expliquons que si la présence d’IEP est nécessaire pour prendre position, l’absence d’IEN est indispensable. Certaines IEP et IEN sont communes à tous les opérateurs, d’autres dépendent du statut de l’opérateur (débutant ou confirmé) et du marché traité (actions / indices ou devises / matières premières).

 

 

                                                                       *

                                                                    *    *

 

Philippe CAHEN a commencé ses recherches en analyse technique en 1970. Dés 1993 il s’est intéressé à l’impact de la hausse de la volatilité sur les fluctuations des cours. Il a dirigé durant quinze ans le département analyse technique d’une grande banque française. Durant sa carrière, il a formé plus de 3 000 analystes techniques professionnels et particuliers, en France et à l’étranger. Il a publié de nombreux ouvrages dont certains ont été traduits en espagnol et en anglais. Actuellement, il poursuit son activité de consultant et de formateur en analyse technique au sein de sa société ATDMF. Son site web http://analyse-technique-atdmf.fr   est visité par des personnes venant de plus de 70 pays différents.

 

              

 

              

             

            

           

          

        

        

       

      

     

    

   

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright (c) 2011 Economica – Tous droits réservés.

 

 COMMANDER LE LIVRE :

 

Bandeau du haut du site ***atdmf 2011, commander le livre****